Projet Great Northern

Le projet Great Northern est une propriété au stade d’exploration, qui fait partie de la filière de projets d’Anaconda situés près de la mine et du complexe de concentrateur de Pine Cove.

Le projet Great Northern comprend deux blocs de concession minière (9 975 ha), soit la propriété de Jackson’s Arm dans le nord et la propriété de Viking dans le sud. Ces propriétés sont situées respectivement à 3 km au nord et à 15 km au sud de la communauté de Jackson’s Arm. La zone est accessible par la route provinciale 420, qui est reliée à la Transcanadienne à 75 km au sud.

Faits saillants du projet Great Northern

  • Il est situé à côté de la faille de Doucers Valley et fait partie du système de failles Long Range, une structure aurifère fertile, semblable à celle connectée au projet Valentine Lake de Marathon Gold, au centre de Terre-Neuve, qui a récemment fait l’objet de découvertes et d’une croissance des ressources considérables.
  • Il présente deux ressources d’or contenant des ressources minérales présumées combinées de 526 000 onces et des ressources minérales indiquées combinées de 83 000 onces.
  • Il comprend 9 975 hectares longeant la géologie hautement prometteuse de la faille de Doucers Valley sur environ 20 kilomètres.
  • Il présente des possibilités d’augmentation de la taille et de la teneur des ressources actuelles au moyen d’évaluations des ressources.
  • Son infrastructure est excellente et comprend des routes d’accès aux secteurs clés d’intérêt.

Ressources minérales

Le gisement de Thor contient des ressources minérales indiquées de 83 000 onces d’or (1 817 000 tonnes d’une teneur moyenne de 1,42 g/t) ainsi que des ressources minérales présumées de 31 000 onces d’or (847 000 tonnes d’une teneur moyenne de 1,15 g/t) à une teneur de coupure de 0,5 g/t d’or. Le gisement de Thor reste ouvert pour une expansion potentielle latérale, près de la surface et en profondeur.

Le gisement de Rattling Brook contient des ressources minérales historiques de 495 000 onces d’or (18 310 000 tonnes d’une teneur moyenne de 0,84 g/t d’or) à une teneur de coupure de 0,5 g/t d’or.^

Summary of Mineral Resources at the Great Northern Project

Deposits

Category

Tonnes

Grade

Ounces Gold

*Thor (Current Estimate)

Indicated

1,817,000

1.42

83,000

 

Inferred

847,000

1.15

31,000

**Rattling Brook (Historic Estimate)^

Inferred

18,310,000

0.84

495,000

       

 

^Les ressources du gisement de Rattling Brook se fondent sur une estimation historique conforme à la norme canadienne 43-101 (NC 43-101) relative à l’information concernant les projets miniers. Cette estimation historique est pertinente, considérée comme fiable et présente des catégories conformes aux exigences de création de rapports de la NC 43-101. Aucune autre estimation de ressources n’est connue d’Anaconda. Afin de vérifier et de mettre à jour l’estimation pour qu’elle devienne une estimation de ressources minérales actuelles, il faudra discuter davantage avec les personnes qualifiées qui ont rédigé le rapport technique. Les personnes qualifiées travaillant au nom d’Anaconda n’ont pas réalisé suffisamment d’analyses pour que l’estimation historique soit considérée comme une estimation des ressources minérales actuelles. Par conséquent, Anaconda ne traite pas l’estimation historique à titre d’estimation des ressources minérales actuelles.

Géologie et minéralisation

Le projet Great Northern est centré le long de la faille de Doucer’s Valley, une faille divergente de la faille de Long Range. La faille de Doucer’s Valley contrôle considérablement la géologie de plusieurs gisements aurifères, en plus d’être un terrain d’accueil pour eux, y compris le gisement de Thor (83 000 onces de ressources indiquées et 31 000 onces de ressources présumées) et le gisement de Rattling Brook (495 000 onces de ressources minérales historiques).

La minéralisation aurifère de Great Northern se présente sous forme d’or disséminé, encaissé dans des granits précambriens ou ordoviciens, ou reposant sans concordance sur des roches sédimentaires et volcaniques adjacentes. La minéralisation aurifère logée dans des roches sédimentaires est généralement de plus haute teneur. Les roches qui sous-tendent chaque bloc de concession minière présentent les deux styles de minéralisation : une minéralisation aurifère logée dans le granit dans les zones de la route et du sentier de l’incinérateur, et dans des roches sédimentaires dans la zone Beaver Dam, ou sous forme de combinaison, comme dans la zone Aspy. Le gisement de Thor est encaissé dans du granite précambrien, et la zone productive possible adjacente de Kramer démontre la présence de minéralisation dans les quartzites cambriens sous-jacents.

L’altération est formée de filons et de stockwerks de type mésothermique de quartz ± carbonate de fer ± sulfure contenant un total de 2 à 5 % de sulfures composés de pyrite, de galène, de chalcopyrite ou de sphalérite, qui démontrent localement des traces d’or visible.

Le projet comprend plusieurs zones productives possibles et indices aurifères, comme les zones productives possibles de Shrik, Stocker, Boot N’ Hammer et 954, et la zone du sentier de l’incinérateur sur la propriété de Jackson’s Arm, ainsi que le gisement de Thor et les zones productives possibles de Viking, Asgard, Thor’s Cross, Odin’s Triangle et Kramer sur la propriété de Viking.

Des échantillons prélevés en surface ont titré jusqu’à 20,2 g/t d’or et 1 232 g/t d’argent dans la zone productive possible de Boot N’ Hammer; jusqu’à 56,7 g/t d’or et 2,75 oz/t d’argent dans la zone productive possible de Stocker; jusqu’à 7,2 g/t d’or dans la zone productive possible de Shrik; et 13,6 g/t d’or dans la zone productive possible de 954. La zone du sentier de l’incinérateur a fait l’objet d’essais avec quatre trous de forage au diamant de type reconnaissance dans les années 1980, qui ont donné des titrages de 1,78 g/t d’or sur 4,0 m (trou RB-35) et de 2,30 g/t d’or sur 4,05 m (trou RB-41).

L’échantillonnage en tranchées le long du corridor de Viking a permis de trouver des teneurs en or comprises entre 0,10 g/t et 0,40 g/t sur des intervalles d'échantillonnage continus pouvant atteindre 40 m, et des résultats à haute teneur, y compris un échantillon prélevé au hasard sur un gros bloc de granit altéré de l’extrémité nord-est du corridor de Viking d’une teneur de 12 g/t d’or et un échantillon en rainure d’une teneur comprise entre 9,9 g/t d’or et 52 g/t d’argent sur 1,4 m.

La cartographie effectuée par Anaconda à la fin de 2016 a délimité une zone d’altération continue de 1,7 km de long par 40 à 400 m de large, qui renferme les principales zones productives possibles d’or à Jackson’s Arm, du côté est de la propriété. L’altération est contrôlée par une zone de faille qui, selon les suppositions, se prolonge immédiatement vers le nord latéralement, au-delà de la zone d’altération actuelle connue. Anaconda a également découvert plusieurs failles similaires qui se répètent vers l’est. Par conséquent, Anaconda pense que le système d’altération pourrait se prolonger de 4 km supplémentaires, vers le nord et vers l’est.

Le corridor de Viking contient une zone importante de gneiss oeillé granodiorite altéré veinée de quartz et de sulfure, de monzogranite feuilleté et de roches mafiques déformées d’une épaisseur pouvant atteindre 45 m et se prolongeant sur une longueur de plus de 3 km. La zone d’orientation nord-est de géochimie en or anormale du sol et de creux linéaire magnétique est considérée comme une faille inverse modérément inclinée vers l’est qui recoupe la faille de Doucer’s Valley. D'après l’étendue latérale de l’or dans le sol ainsi que la minéralisation de la roche et l’épaisseur du système d’altération du terrain d’accueil, un forage d’exploration de suivi est justifié dans le corridor de Viking.

Exploration

Anaconda Mining a entrepris un programme de forage au diamant de 33 trous sur 5 184 m pendant l’été et l’automne 2016 sur la propriété de Viking, avec l’objectif d’augmenter la taille de la ressource du gisement de Thor et de définir la minéralisation d’or économique dans d’autres zones prometteuses de la propriété. Le programme de forage de 2016 a testé sept zones cibles principales sur la propriété de Viking : les zones productives possibles de Thor nord, Thor sud, Thor, Thor’s Cross, Viking, Asgard et Kramer. Les forages ont permis de tester une combinaison d’altération et de minéralisation exposée à la surface, des anomalies géophysiques de chargeabilité par polarisation provoquée et magnétiques (bas de gradient vertical) et des anomalies géochimiques du sol (Au, As). Les forages des zones Thor nord et Thor sud avaient pour objectif de vérifier la possibilité d’un prolongement immédiat vers le nord et le sud de la ressource aurifère du gisement de Thor. Dans la zone de Thor’s Cross, le forage visait à analyser les expositions sous les affleurements de minéralisation aurifère et l’altération hydrothermique qui étaient liées aux anomalies de sol, aux creux magnétiques de gradient vertical et aux systèmes de failles cartographiés. Le long du corridor de Viking, le forage visait à analyser la zone d’altération exposée épaisse (environ 40 m) qui était liée à une chargeabilité par polarisation provoquée (historique et récente) coïncidente, des bas creux magnétiques de gradient vertical et des anomalies du sol Au-As. Les travaux de forage dans la zone d’Asgard ont permis d’analyser une orientation d'altération connue et une chargeabilité par polarisation provoquée, alors qu’un seul trou de forage à la venue de Whiskey Jack, dans la zone de Kramer, a sous-cavé une minéralisation connue dans les trous KR-10-07 et 08 (1,12 g/t d’or sur 20,05 m et 1,50 g/t d’or sur 14,4 m, respectivement).

Les forages dans chacune des zones productives possibles ont croisé avec succès des zones d'altération hydrothermique, de filons de quartz et de faible teneur (généralement <3 g/t d’or).

Anaconda a réussi à prolonger la longueur du gisement de Thor, a délimité de larges zones de minéralisation dans le corridor de Viking et a découvert une nouvelle minéralisation dans la zone de Thor’s Cross. Le corridor de Viking et la zone de Thor’s Cross contenaient également des intersections à haute teneur localisées. Voici les faits saillants du programme d’exploration :

  • Des zones d’altération aurifères se croisaient dans 21 des 33 trous de forage, ce qui illustre un système de minéralisation généralisé présent sur la propriété de Viking.
  • Le gisement de Thor a été prolongé sur 100 m au nord latéralement, pour une longueur totale de 650 m, à de faibles profondeurs, comme le démontrent les teneurs de 2,73 g/t d’or sur 6,0 m dans le trou VK-16-30, 1,25 g/t d’or sur 7,0 m dans le trou VK-16-31 et 1,16 g/t d’or sur 4,0 m dans le trou VK-16-132.
  • On a croisé une zone large de 40 à 80 m d’altération très intense et des zones larges de minéralisation aurifère qui caractérisent le corridor de Viking, comme en témoignent la teneur de 0,45 g/t d’or sur 20 m dans le trou VK-16-151 et la teneur de 0,37 g/t d’or sur 16,5 m dans un trou de forage historique, le trou VK-11-125, ainsi que de hautes teneurs locales de 7,43 g/t d’or sur 1,0 m dans le trou VK-16-155.
  • On a déterminé que la zone de Thor’s Cross a une longueur d’au moins 100 m, caractérisée par une zone de minéralisation aurifère et d’altération de 20 m de largeur coïncidant avec une structure de faille, comme le montrent la teneur de 0,78 g/t d’or sur 10,3 m dans le trou VK-16-144, la teneur de 0,42 g/t d’or sur 8,0 m dans le trou VK-16-141 et la teneur de 0,45 g/t d’or sur 7,9 m dans le trou VK-16-143, ainsi que de hautes teneurs locales de 9,93 g/t d’or sur 0,3 m dans le trou VK-16-148.
  • Des forages de suivi dans le trou VK-16-161 de la venue de Whiskey Jack, sous les trous de forage KR-10-07 et 08, ont rencontré des teneurs de 1,21 g/t d’or sur 2,0 m et 2,55 g/t d’or sur 3,0 m.
  • La prospection des zones de Viking et Kramer a permis de découvrir des affleurements minéralisés de teneurs de 1,37 et 1,38 g/t d’or, et des échantillons de flottation de teneurs de 6,44, 3,44, 1,17 et 1,07 g/t d’or. Les trois échantillons de sol présentant les teneurs les plus élevées proviennent de la grille ouest, adjacente à la faille de Viking, avec des teneurs de 0,79, 0,75 et 0,5 g/t d’or respectivement. Les deux échantillons en rainure à teneur la plus élevée étaient partagés entre les zones productives possibles de Kramer centre et Kramer est. Les zones citées ont respectivement des concentrations de 0,84 et 0,89 g/t d’or, sans continuité.
  • Le levé de polarisation provoquée présentait des anomalies de chargeabilité le long de la faille de Viking et au sud de Thor. Les polarisations provoquées les plus élevées ont été ciblées par forage. Le levé magnétique au sol à Kramer centre et Kramer est a délimité plusieurs creux magnétiques locaux. À Kramer est, un creux magnétique est lié à la discordance cambrienne. Le seul creux magnétique ciblé par forage se situe à Whiskey Jack, où il est associé à la minéralisation découverte lors de précédents travaux.
  • On a procédé à la prise d’empreintes des principales caractéristiques géochimiques, géophysiques et structurelles du gisement de Thor, et on a créé de nouvelles cibles de forage améliorées sur la base des caractéristiques des empreintes.

Essais métallurgiques

Les essais métallurgiques préliminaires ont été effectués sur le gisement de Thor en 2010 et 2015. Les échantillons de 2010 étaient composés d’une carotte de sondage représentative, et les essais ont été réalisés par Met-Solve Laboratories Inc. de Burnaby, en Colombie-Britannique. Le travail comprenait une analyse au crible afin de déterminer la taille moyenne des particules d’or libre et des études sur le taux de récupération selon la taille des particules prébroyées, ainsi que des tests pour déterminer le pourcentage d’or récupérable par procédé gravimétrique et le taux de récupération de l’or par lixiviation au cyanure en bouteille. Les résultats des essais métallurgiques ont montré que la minéralisation d’or du corridor de Thor n’est pas réfractaire et peut être facilement extraite par des méthodes gravimétriques ou par récupération au cyanure. Aucun problème métallurgique important n’a été identifié. Les résultats incluaient : une récupération à 97 % de l’or par lixiviation au cyanure d’un produit broyé à la taille de 59 microns, 70 % de l’or est récupérable par des méthodes de concentration gravimétrique après broyage à la taille de 97 microns, et des récupérations par gravité plus élevées pourraient être possibles à la suite d’une optimisation du processus.

À la fin de 2015, Anaconda Mining a effectué des essais métallurgiques qui indiquent que le minerai du gisement de Thor pourrait être traité au concentrateur de Pine Cove en utilisant la configuration actuelle du circuit de flottation et de lixiviation. Les résultats de l’étude sont basés sur un échantillon homogénéisé recueilli dans deux trous de forage au diamant. Les essais au banc, effectués par le Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick, étaient principalement axés sur la flottation, la lixiviation au cyanure et le broyage pour évaluer la réaction du minerai du gisement de Thor au schéma de production actuel du concentrateur de Pine Cove. Dans un essai de flottation utilisant un produit broyé traversant le crible de 150 µm à 80 % (taille actuelle du broyage du minerai de Pine Cove), l’échantillon du gisement de Thor a obtenu un taux de récupération de 96 % de l’or dans 4,4 % de la masse à une teneur de 35,12 g/t d’or à l’étape de dégrossissage. Lors d’un essai de cyanuration en bouteille, le concentrateur de Pine Cove, avec un produit rebroyé traversant le crible de 20 µm à 80 %, a obtenu une extraction d’or à 94,1 % sans avoir besoin de réactifs accélérants et a consommé 1,1 kg/t de NaCN par rapport à 3,6 kg/t pour le minerai de Pine Cove. Un essai de broyabilité de Bond avec broyeur à boulets a été effectué au moyen d’un crible de 150 µm et a indiqué que l’échantillon avait un indice de broyabilité de Bond de 18,5 kWh/t.

* Le gisement de Thor fait partie du projet anciennement appelé « projet Viking ». Les ressources citées dans ce communiqué de presse sont tirées du rapport technique intitulé « Rapport technique conforme à la norme canadienne 43-101 et estimations des ressources minérales du gisement Thor, projet Viking, secteur White Bay, Terre-Neuve-et-Labrador, Canada », dont la date d’entrée en vigueur est le 29 août 2016, et rédigé par David A. Copeland, M.Sc., géologue et expert-conseil indépendant, Shane Ebert, Ph. D., géologue et expert-conseil indépendant, et Gary Giroux, M.Sc.A., ing. pour Giroux Consultants Ltd. (personnes qualifiées indépendantes).

** Le gisement de Rattling Brook, y compris les zones de la route, d’Apsy et de Beaver Dam, fait partie du projet anciennement appelé « projet aurifère Jacksons Arm ». Les ressources historiques citées dans ce communiqué de presse sont tirées du rapport technique intitulé « RAPPORT TECHNIQUE SUR L’ESTIMATION DES RESSOURCES MINÉRALES DU PROJET AURIFÈRE JACKSONS ARM, WHITE BAY, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR, latitude 49o 53’ 2,65’’nord, longitude 56o 50’7,09’’ ouest », dont la date d’entrée en vigueur est le 20 avril 2009, et rédigé par Michael P. Cullen, M.Sc., géologue, Chrystal Kennedy, B. Sc., géologue, Matthew Harrington, B. Sc. (spécialisé), Andrew Hilchey, B. Sc. (spécialisé), Mercator Geological Services.

 

Cliquez sur les images pour télécharger les versions PDF (en anglais) :


© 2018. Anaconda Mining inc. Tous droits réservés. Avis d’exonération de responsabilité  |  Politique de confidentialité