Anaconda Mining Déclare Une Amélioration Des Ressources Et De La Teneur Au Projet Aurifère Goldboro, Ainsi Que Des Valeurs Économiques Après Impôts De L’eep

TORONTO (Ontario) – Le 25 octobre 2018 – Anaconda Mining Inc. (« Anaconda » ou la « Société ») (TSX : TSX)(OTCQX: ANXGF) est heureuse d’annoncer une mise à jour à l’estimation des ressources minérales (« ressources minérales ») établie conformément au Règlement 43-101 pour le projet aurifère Goldboro en propriété exclusive (« Goldboro » ou le « projet »), situé en Nouvelle-Écosse, au Canada. Le tableau suivant résume l’estimation mise à jour des ressources minérales et les changements comparatifs par rapport à l’estimation précédente des ressources minérales en date du 31 décembre 2017.  Le diagramme suivant illustre davantage les domaines de croissance par rapport aux estimations des ressources minérales précédentes.

Points saillants de la mise à jour des estimations des ressources minérales du projet aurifère Goldboro (en vigueur le 19 juillet 2018) :

Catégorie*

Tonnes

(en milliers)

Teneur

(g/t d’or)

Onces

(arrondi)

% de changement de la teneur depuis décembre 2017**

% de changement en onces depuis décembre 2017**

Ressources mesurées

1 611,8

4,23

219 300

 + 42 %

 + 447 %

Indiquées

2 166,2

5,50

383 400

+ 18 %

(21 %)

Mesurées et indiquées

3 778,0

4,96

602 700

+11 %

+15 %

Présumées

2 126,4

6,63

453 200

+ 56 %

+ 30 %

* Total des ressources minérales à ciel ouvert et souterraines. Ressources minérales à ciel ouvert basées sur une teneur de coupure de 0,50 g/t d’or; ressources minérales souterraines basées sur une teneur de coupure de 2,00 g/t d’or

** Pour obtenir plus de détails, consultez le rapport technique de la Société intitulé « Évaluation économique préliminaire du projet Goldboro » du 2 mars 2018 (le « rapport précédent »).

Anaconda est également heureuse de déclarer des valeurs économiques après impôt actualisées relativement à l’évaluation économique préliminaire (« EEP ») sur Goldboro. Le changement des valeurs économiques après impôts reflète la confirmation auprès du ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse de l’imposition d’une taxe sur les redevances minérales égale à 1 % des revenus nets de fonderie provenant de la production aurifère, qui remplace la taxe plus élevée sur les minéraux appliquée dans le rapport précédent. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, à moins d’indication contraire.

« Les ressources minérales actualisées constituent un jalon important qui valide la base de nos investissements dans le Canada atlantique. Lorsque nous avons fait l’acquisition de Goldboro, en 2017, nous pensions que le gisement avait un potentiel d’expansion considérable. Lors de notre première campagne de plus de 12 000 mètres de forages, dont la majeure partie était intercalaire, nous avons pu augmenter de 15 % les ressources minérales mesurées et indiquées et de 30 % les ressources présumées Aujourd’hui, le gisement contient plus de 600 000 onces de ressources mesurées et indiquées et plus de 450 000 onces de ressources présumées. Surtout, la teneur s’est beaucoup améliorée et la confiance envers les ressources minérales s’est accrue, ce qui est souligné par une augmentation de 447 % des onces dans la catégorie des ressources mesurées. Le gisement n’a pas encore été foré très profondément et il est ouvert en longueur, en aval-pendage et en profondeur. Nous gagnons en expérience et en confiance avec la ressource et les structures géologiques, et nous pensons que nous pouvons continuer à développer le gisement sur une échelle beaucoup plus vaste. »

~ Dustin Angelo, président et chef de la direction

Points saillants de l’EEP de Goldboro :

  • Avec la mise à jour de la taxe sur les redevances minérales et un prix de 1 550 $ l’once d’or (~1 200 $US* l’once), la VAN après impôts (5 %) s’est améliorée, passant à 88 millions de dollars, avec un TRI après impôts de 29,3 % pour une période de récupération après impôts de 3,3 ans;
  • À un prix de 1 600 $ l’once d’or (~1 230 $US* l’once), la VAN (5 %) passe à 99 millions de dollars, avec un TRI après impôts de 32,0 % et une période de récupération de 3,1 ans;
  • Le projet a enregistré des dépenses en immobilisation de 47 millions de dollars avant la production pour établir les activités initiales à ciel ouvert proposées avant le développement souterrain et la production;
  • Durée de vie de la mine (« DVM ») de 8,8 ans, avec une production de 375 900 onces d’or et des frais d’exploitation en trésorerie moyens pour la DVM de 654 $ l’once* (environ 505 $US l’once) et un coût de maintien tout compris de 797 $ l’once* (environ 615 $US l’once).

* Prend pour hypothèse un taux de change de 0,77 $ US/CA.

** Voir les mesures non conformes aux IFRS ci-dessous.

L’EPA mis à jour reflète uniquement le changement à la taxe sur les redevances minérales et n’incorpore pas l’augmentation aux ressources minérales en date du 19 juillet 2018. Les ressources minérales mises à jour n’affectent pas la validité ou l’actualité de l’EEP, qui continue à utiliser les ressources minérales déclarées dans le rapport précédent. Avec l’augmentation des ressources minérales annoncée aujourd’hui, Anaconda estime qu’il est possible que la durée de vie de la mine du projet et la production future de l’usine augmentent, ce qui sera évalué lors d’études futures.

Les lecteurs sont prévenus que l’EEP a un caractère préliminaire et qu’elle se fonde sur des ressources minérales présumées, qui sont jugées trop hypothétiques du point de vue géologique pour qu’on puisse y appliquer une analyse économique permettant de les catégoriser comme des réserves minérales, et qu’il n’y a aucune certitude que l’EEP se concrétise. Les ressources minérales qui ne sont pas qualifiées de réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique.

Projet aurifère Goldboro – Estimation des ressources minérales (en vigueur le 19 juillet 2018)

Les estimations des ressources minérales ont été préparées par WSP Canada Inc. (« WSP ») sous la supervision de Todd McCracken, P. Geo., une « personne qualifiée indépendante » selon la définition du Règlement 43-101. La date de validité de ces estimations des ressources minérales est le 19 juillet 2018, et elle tient compte des forages au diamant historiques ainsi que des 12 356 mètres de forages effectués par Anaconda dans les zones Boston Richardson et East Goldbrook jusqu’en juin 2018. Voici les points saillants des ressources minérales mises à jour :

  • Une augmentation de 23 % du nombre total de ressources minérales mesurées et indiquées souterraines à 518 200 onces et une augmentation de 8 % de la teneur à 5,52 g/t d’or (2 921 700 tonnes);
  • Une augmentation de 57 % de la teneur à 6,70 g/t d’or et une augmentation de 30 % du nombre de ressources minérales présumées souterraines à 445 500 onces (2 067 900 tonnes);
  • Une augmentation de 447 % du nombre total de ressources minérales mesurées à ciel ouvert et souterraines à 219 300 onces d’or (1 611 800 tonnes à 4,23 g/t d’or); et
  • Le gisement reste ouvert pour l’expansion en longueur, en aval-pendage et en profondeur.

 

Type de
ressource

Teneur de coupure d’or
(g/t)

Catégorie

Tonnes
(mesure arrondie)

Au (g/t)

Onces troy
(mesure arrondie)

À ciel ouvert

0,50

Mesurées

608 700

2,80

54 900

Indiquées

247 600

3,72

29 600

Mesurées et indiquées

856 300

3,07

84 500

Présumées

58 500

4,10

7 700

Souterraines

2,00

Mesurées

1 003 100

5,10

164 400

Indiquées

1 918 600

5,74

353 800

Mesurées et indiquées

2 921 700

5,52

518 200

Présumées

2 067 900

6,70

445 500

Total des ressources à ciel ouvert et souterraines

0,50/2,00

Mesurées

1 611 800

4,23

219 300

Indiquées

2 166 200

5,50

383 400

Mesurées et indiquées

3 778 000

4,96

602 700

Présumées

2 126 400

6,63

453 200

 Notes sur l’estimation des ressources minérales

1.            L’estimation des ressources minérales a été préparée conformément à la norme canadienne NC 43-101 et aux Normes des définitions de l’ICM (2014). Les ressources minérales qui ne sont pas qualifiées de réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique.

2.            Les ressources minérales à ciel ouvert sont déclarées en regard d’une teneur de coupure de 0,5 g/t d’or, basée sur un prix de l’or de 1 550 $ CA/oz et un taux de récupération du minerai aurifère traité de 95 %.

3.            Les ressources minérales souterraines sont déclarées en regard d’une teneur de coupure de 2,0 g/t d’or, basées sur un prix de l’or de 1 550 $ CA/oz et un taux de récupération du minerai aurifère traité de 95 %.

4.            WSP a utilisé les coûts d’exploitation minière, les coûts de traitement, les taux de récupération et les angles intermédiaires pertinents de la pente de la rampe d’accès de la fosse pour concevoir l’enveloppe de la fosse.

5.            WSP a utilisé les coûts d’exploitation minière, les coûts de traitement, les taux de récupération des métaux et les dimensions des chantiers d’abattage pour générer la ressource souterraine potentielle.

6.            L’arrondissement des chiffres peut faire en sorte que la somme des tonnes, des teneurs et de la teneur en métal contenu ne concorde pas en apparence. 

7.            Le tonnage et les teneurs sont exprimés en mesures métriques. Les onces d’or contenu désignent des onces troy.

8.            Les valeurs de titrage composites ont été plafonnées à 80 g/t d’or.

9.            Un facteur de masse volumique de 2,7 g/cm³ a été retenu pour tous les blocs.

Les ressources minérales sont basées sur les résultats validés de 316 trous de forages en surface et de 119 trous de forages souterrains, pour un total de 79 104 mètres de forages au diamant effectués entre 1984 et juin 2018. Les ressources minérales comprennent 12 356 mètres de forages effectués par Anaconda jusqu’en juin 2018, axés exclusivement sur le forage intercalaire et le forage de prolongement dans les zones Boston Richardson et East Goldbrook.

En juillet 2018, la Société a lancé un programme de 10 000 mètres de forages de prolongement et intercalaires dans les systèmes West Goldbrook et Boston Richardson du gisement Goldboro.

La modélisation a été effectuée au moyen du logiciel GEOVIA Surpac® 6.8, les teneurs en or étant estimées en utilisant la méthodologie d’interpolation de krigeage ordinaire (KO). Les échantillons ont été regroupés à une profondeur de 1,0 mètre et les valeurs de titrage ont été plafonnées à 80 g/t. Les ressources minérales mesurées sont définies comme tous les blocs interpolés dans le premier passage de recherche et tout bloc interpolé dans le deuxième passage ayant au moins 10 échantillons composites et un maximum de deux composites provenant d’un même trou de forage. Les ressources minérales indiquées sont définies comme tous les blocs interpolés dans le deuxième passage qui n’ont pas été classés comme étant mesurés et tout bloc interpolé dans le troisième passage ayant au moins 9 échantillons composites et un maximum de deux composites provenant d’un même trou de forage. Les ressources minérales présumées sont définies comme tous les blocs interpolés restants présents dans les différents solides des modèles de ceintures. Les blocs mesurent 1 mètre (x) sur 1 mètre (y) sur 1 mètre (z). Le gisement défini par le forage est divisé en trois domaines spatiaux à des fins de modélisation, à savoir (1) la zone Boston Richardson, (2) la zone West Goldbrook et (3) la zone East Goldbrook. À un prix des métaux à long terme de 1 550 $ l’once, on considère qu’il existe des perspectives raisonnables pour une extraction économique éventuelle de ressources minérales définies à une teneur de coupure de 0,5 g/t d’or à l’intérieur des limites de l’enveloppe conceptuelle finale de la fosse préparée par WSP. Les ressources minérales définies comme étant extérieures à cette enveloppe de la fosse sont déclarées à une teneur de coupure de 2,0 g/t d’or et sont considérées comme ayant des perspectives raisonnables pour une extraction économique éventuelle en utilisant des méthodes d’extraction minière souterraine au même prix de l’or à long terme. Des renseignements supplémentaires sur la méthodologie de modélisation des ressources minérales seront documentés dans le rapport technique au titre du Règlement 43-101 qui sera publié sous peu.

Projet aurifère Goldboro – Mise à jour de l’EEP

La valeur actuelle nette après impôts du scénario de référence de l’EEP mise à jour de Goldboro à un taux d’actualisation de 7 % s’élève à 76 millions de dollars, avec un taux de rendement interne après impôts de 29,3 % et une période de récupération de 3,3 ans; Le changement des valeurs économiques après impôt reflète la confirmation auprès du ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse de l’imposition d’une taxe sur les redevances minérales égale à 1 % des revenus nets de fonderie provenant de la production aurifère, conformément à l’article 121(3) de la Mineral Resources Act et comme décrit dans l’article 71(f) des Mineral Resources Regulations. Cela remplace la taxe plus élevée sur les minéraux appliquée dans le rapport précédent. Le scénario de référence prend pour hypothèse un prix de 1 550 $ pour l’or à long terme (~1 200 $US).

L’EPA mis à jour n’incorpore pas l’augmentation aux ressources minérales en date du 19 juillet 2018. Avec l’augmentation des ressources minérales, Anaconda estime qu’il est possible que la durée de vie de la mine du projet et la production future de l’usine augmentent. La Société se prépare actuellement à passer à une étude de faisabilité pour le projet, dans laquelle les ressources minérales nouvellement mises à jour seront évaluées davantage.

La sensibilité du prix de l’or sur une base avant impôts et après impôts, présentée respectivement dans les tableaux 1 et 2, démontre l’augmentation potentielle importante de la VAN et du TRI du projet dans un environnement de hausse du prix de l’or.

Tableau 1 – VAN actualisée avant impôts – Sensibilité du prix de l’or

VAN avant impôts* ($M)

Prix de l’or ($C/once)

 

 

 

1 450 $

 

1 500 $

Scénario de référence

1 550 $

 

1 600 $

 

1 700 $

Taux d’actualisation

0 %

152 $

171 $

189 $

208 $

245 $

5 %

107 $

122 $

137 $

152 $

182 $

Scénario de référence 7 %        7 %

93 $

107 $

120 $

134 $

162 $

 

10 %

74 $

86 $

99 $

111 $

135 $

 

 

 

 

 

 

 

TRI %

32

35

38

41

2,8

47

Récupération – Années

3,2

3,1

2,9

2,8

2,6

 

VAN après impôts* ($M)

Prix de l’or ($C/once)

 

 

 

1 450 $

 

1 500 $

Scénario de référence

1 550 $

 

1 600 $

 

1 700 $

Taux d’actualisation

0 %

101 $

114 $

127 $

140 $

166 $

5 %

67 $

78 $

88 $

99 $

119 $

Scénario de référence 7 %

56 $

66 $

76 $

85 $

105 $

10 %

42 $

51 $

60 $

68 $

85 $

 

 

 

 

 

 

 

TRI %

24

27

29

32

37

Récupération – Années

3,6

3,4

3,3

3,1

2,9

Tableau 2 – VAN actualisée après impôts – Sensibilité du prix de l’or

 

Les flux de trésorerie après impôts reflètent un taux d’imposition fédéral et provincial total de 31 % et la taxe sur les redevances minérales de la Nouvelle-Écosse, calculée comme 1 % sur les revenus nets de fonderie provenant de la production aurifère. 

La Société possède des comptes fiscaux qui n’ont pas été incorporés dans l’analyse économique concernant l’actif, et qui pourraient augmenter la valeur après impôts du projet. Les comptes de perte fiscale estimés disponibles au 31 décembre 2017 étaient les suivants : Pertes autres qu’en capital de 9,7 millions de dollars, frais cumulatifs d’exploration au Canada de 7,4 millions de dollars et frais cumulatifs d’aménagement au Canada de 5,9 millions de dollars.

Un rapport technique préparé conformément au Règlement 43-101 pour le projet aurifère Goldboro sera déposé sur SEDAR (www.sedar.com) dans les 45 jours de ce communiqué de presse. Les lecteurs sont encouragés à lire ce rapport technique d’un bout à l’autre, y compris la totalité des qualifications, des hypothèses et des exclusions relatives à l’EEP. Le rapport technique est conçu pour être lu dans son ensemble et il ne faut pas lire les sections ou s’y appuyer hors contexte.

PERSONNES QUALIFIÉES

Ce communiqué a été révisé et approuvé par les personnes qualifiées mentionnées ci-après. Les personnes qualifiées ont examiné ou vérifié tous les renseignements dont ils sont individuellement responsables, y compris les résultats de l’échantillonnage, des analyses et des tests qui sont à la base des renseignements ou des opinions contenus dans les présentes.

  • Gordana Slepcev, P.Eng., chef de l’exploitation, et Paul McNeill, P. Geo., vice-président, Exploration chez Anaconda Mining Inc., « personnes qualifiées ».
  • Todd McCracken, P. Geo., directeur, Exploitation minière chez WSP, une « personne qualifiée indépendante » en vertu du Règlement 43-101.
  • Shane Ghouralal, P.Eng., ingénieur, chez WSP, une « personne qualifiée indépendante » en vertu du Règlement 43-101.
  • Sebastian Bertelegni, P.Eng., directeur, Infrastructure minière chez WSP, une « personne qualifiée indépendante » en vertu du Règlement 43-101.

Une version du présent communiqué de presse sera disponible en français sur le site Web d’Anaconda (www.anacondamining.com) en deux ou trois jours ouvrables.

À PROPOS DE LA SOCIÉTÉ ANACONDA MINING INC.

Anaconda est une société minière d’exploration et de mise en valeur aurifère inscrite à la Bourse de Toronto (TSX), qui exerce principalement ses activités dans les provinces prometteuses du Canada atlantique de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse. La Société exploite le projet Point Rousse, qui se trouve dans le district minier de Baie Verte, à Terre-Neuve, et qui comprend la mine à ciel ouvert Stog’er Tight, la mine à ciel ouvert de Pine Cove, la ressource minérale Argyle, l’usine et l’installation de résidus de Pine Cove, d’une capacité de 7 millions de tonnes, avec tous les permis, et environ 9 150 hectares de terrains miniers aurifères prometteurs. Anaconda met également actuellement en valeur le projet aurifère Goldboro en Nouvelle-Écosse, un projet de ressources minérales à haute teneur, qui a fait l’objet d’une évaluation économique préliminaire en 2018 qui démontre la solidité des éléments économiques du projet.

La Société possède également une société d’exploration en propriété exclusive qui se consacre essentiellement à des projets d’exploration aux premiers stades à Terre-Neuve et au Nouveau-Brunswick.

MESURES QUI NE FONT PAS PARTIE DES IFRS

Anaconda a incorporé dans ce rapport certaines mesures de rendement, décrites ci-dessous, qui ne font pas partie des Normes internationales d’information financière (IFRS). Dans le secteur minier aurifère, ces mesures de rendement sont courantes, mais peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. La Société croit qu’en plus des mesures traditionnelles établies conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent cette information pour évaluer le rendement de la Société et sa capacité de dégager des flux de trésorerie. Par conséquent, ces mesures ont pour but de fournir des informations complémentaires et ne devraient pas être considérées isolément ou comme remplaçant des mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

Coûts d’exploitation décaissés par once d’or – Anaconda calcule les charges décaissées d’exploitation par once d’or en divisant les charges d’exploitation par l’état des résultats consolidés, moins les recettes provenant de la vente d’un sous-produit d’argent, par once d’or vendue au cours d’une période donnée. Les charges d’exploitation comprennent les frais d’exploitation des sites miniers comme l’extraction, le traitement et l’administration, ainsi que les redevances, mais elles excluent l’épuisement et l’amortissement ainsi que les frais de remise en état.

Coûts de maintien tout compris par once d’or – Anaconda a adopté cette mesure de rendement qui tient compte de tous les coûts de maintien de la production d’une once d’or aux installations actuelles. Bien qu’il n’existe pas de définition normalisée de cette mesure dans le secteur, la définition de la Société est conforme à celle des coûts de maintien tout compris (« all-in sustaining cost ») établis par le World Gold Council dans ses lignes directrices du 27 juin 2013. Le World Gold Council est un organisme à but non lucratif, fondé en 1987, sans pouvoir de réglementation. Ses membres sont de grandes sociétés minières mondiales. La Société croit que cette mesure sera utile aux utilisateurs externes pour évaluer le rendement d’exploitation et la capacité de dégager des flux de trésorerie disponibles des activités actuelles.

La Société définit les coûts de maintien tout compris comme étant la somme des coûts d’exploitation décaissés (selon ce qui précède), du capital de maintien (capital requis pour maintenir les activités actuelles aux niveaux actuels), des frais d’administration de la Société, de l’exploration de maintien, ainsi que de la désactualisation et de l’amortissement liés aux activités actuelles. Les coûts de maintien tout compris excluent les dépenses en immobilisations engagées pour apporter des améliorations importantes aux activités actuelles et qui sont réputées être de nature expansionniste, les dépenses d’exploration et d’évaluation liées aux projets de croissance, les frais de financement, le remboursement des dettes et les impôts. Les dollars canadiens et américains sont utilisés pour le prix réalisé par once d’or, les coûts d’exploitation décaissés par once d’or et les coûts de maintien tout compris par once d’or. Les deux monnaies sont considérées comme étant pertinentes et la Société se fonde sur le taux de change moyen pour la période.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières en vigueur. Les énoncés prospectifs comprennent, notamment, une divulgation des paramètres économiques et du projet présentés dans l’EEP, y compris, notamment, le TRI, les coûts de maintien tout compris, la VAN et les autres coûts et renseignements économiques, des événements ou des conditions possibles ou un rendement financier fondé sur des hypothèses concernant les conditions économiques et les façons de procéder futures; le moment et les coûts des activités futures de développement et d’exploration sur les projets de la Société; la réussite des activités de développement et d’exploration; les échéanciers et les exigences relatifs aux permis; les échéanciers pour des études supplémentaires; l’exploration et le développement prévus de propriétés et leurs résultats; et les dépenses et budgets prévus et leur exécution. Généralement, les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’utilisation de termes comme « plans », « prévoit », ou « ne s’attend pas à », « est attendu », « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « prévoit de », « anticipe » ou « ne prévoit pas », ou « croit que » ou des variantes de ces mots et expressions, ou déclare que certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent » « pourraient », « devraient », ou « seront prises », « se produiront », ou « seront réalisés ». Les énoncés prospectifs se fondent sur les opinions et les estimations de la direction à la date à laquelle l’information est publiée, et qui repose sur un certain nombre d’hypothèses et est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations d’Anaconda soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par ces énoncés prospectifs, y compris les risques liés à l’exploration, à la mise en valeur et à l’exploitation minière comme l’effet des facteurs économiques qui influent sur l’exploration, le prix futur des matières premières, les variations des taux de change et des taux d’intérêt, les résultats réels de la production actuelle, les activités de mise en valeur et d’exploration, la réglementation gouvernementale, l’évolution politique ou économique, les risques pour l’environnement, le calendrier d’obtention des permis, les dépenses en immobilisation, les difficultés d’exploitation et techniques relativement aux activités de mise en valeur, les relations avec le personnel, la nature spéculative des activités d’exploration et de mise en valeur dans le secteur aurifère, y compris les risques de diminution de la teneur des ressources, les litiges concernant un titre de propriété et les changements des paramètres du projet à mesure que les plans sont précisés ainsi que les facteurs de risque énumérés dans la notice annuelle d’Anaconda déposée pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017, disponible sur www.sedar.com

Même si Anaconda a tenté de déterminer les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux figurant dans l’information prospective, d’autres facteurs peuvent entraîner des résultats différents de ceux qui ont été anticipés, estimés ou prévus. Il n’y a aucune garantie que cette information se révèle exacte, étant donné que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ce qui était anticipé. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Anaconda ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, sauf dans les cas exigés par la législation sur les valeurs mobilières applicable.

Pour plus de renseignements: Anaconda Mining inc., Dustin Angelo, Président et chef de la direction, 647 260-1248, dangelo@anacondamining.com, www.AnacondaMining.com; Anaconda Mining inc., Rahim Kassim-Lakha, Vice-président, Expansion de l’entreprise, 416 414-9954, rlakha@anacondamining.com; Réseau ProMarket Inc., Dany Cenac Robert, Relations avec les investisseurs, 514 722-2276, poste 456, Dany.Cenac-Robert@ReseauProMarket.com

© 2018. Anaconda Mining inc. Tous droits réservés. Avis d’exonération de responsabilité  |  Politique de confidentialité